Pourquoi une monnaie complémentaire ?

Pourquoi une monnaie locale sur le Roannais

PLAQUETTE_VERSO

PLAQUETTE_RECTO

 

MLC-avantages

Rétablir la Confiance dans les échanges!

Le réseau constitué dans la zone d’utilisation de la monnaie est local et permet donc une lisibilité et un contrôle collectif de l’ensemble de ses membres.

Pour ce qui concerne la Commune, cette zone peut être constituée dans les limites de la 5ème circonscription administrative qui représente un bassin de vie de 140 000 habitants :le « pays Roannais » traditionnellement reconnu par ses habitants comme une zone de vie identifiante et habituée aux échanges.

Cette proximité permet la confiance dans le producteur local qui signe une convention (projet de convention en annexe) avec le réseau d’utilisateurs de la Commune.

Confiance dans les produits qui respectent une charte qui qualifie les produits et leurs modes de production d’un point de vue social et environnemental.

Confiance dans la Commune en tant que monnaie, qui n’est pas organisée comme l’euro sur le principe de la rareté, mieux, elle est débarrassée des oripeaux qui pénalisent sa fonction de média d’échange, en particulier d’un taux d’usure et d’une valorisation virtuelle qui en font une valeur avant tout spéculative et donc détachée par concept de la réalité des productions humaines et à plus forte raison quand elles sont locales.

monnaie-echange-locale (1)

Favoriser les produits locaux:
J’achète au marché, dans un commerce, des prestations, en Communes, le marchand ou le prestataire de service peut convertir une partie de ses Communes en Euros pour payer ses taxes, restant ainsi dans un cadre de solidarité national.
Avec le reste des Communes, il paye une partie des ses consommations courantes dans le cadre locale de la charte qu’il a lui-même avalisée, créant autour de lui un cercle vertueux de création de richesses locales dont il est à la fois acteur et bénéficiaire.
Ainsi se sont l’ensemble des activités locales marchandes, productrices ou culturelles qui se voient mécaniquement valorisées par l’utilisation de la Commune qui agit naturellement sur nos choix de consommation au sens large du terme

POIVRE-monnaie-locale-angouleme-comment-ca-marche-02 (1)

Favoriser les entreprises locales:

Clairement la Commune n’est pas destinée à être utilisée dans les grands groupes de distribution dont les politiques financières vont la plupart du temps à l’encontre de la mise en valeur des productions locales. Elles ne sont pas en situation aujourd’hui de s’adapter à la charte de fonctionnement de cette monnaie.
Par contre, les boutiques traditionnelles, les marchands forains, les artisans et plus largement les entreprises locales ont toute latitude à pouvoir entrer dans ce cadre et à y trouver de nombreux intérêts et particulièrement celui de voir revenir une clientèle qui a déserté depuis de nombreuses années les circuits locaux de distribution et l’artisanat.

Diapositive1

Réduire les impacts écologiques:

C’est une partie des effets recherchés et induits par la Commune, c’est une chaîne de comportements et d’actions en matière d’impact sur l’environnement et la qualité de vie, moins de transports de marchandise, moins d’emballages donc de déchets et grâce à la proximité, des déplacements moins longs pour les consommateurs.
C’est une qualité de produits alimentaires garantie par la charte qui impacte directement globalement l’environnement en mettant en valeur les produits bio, débarrassant le Roannais des conséquences avérées de l’utilisation de produits phytosanitaires clairement identifiés aujourd’hui comme nuisibles à l’ensemble de la chaine alimentaire dont nous sommes, consommateur le dernier maillon.
C’est la garantie de trouver dans le réseau de vente en Commune des produits manufacturés qui répondent par convention à des critères environnementaux et sociaux.

  • Donner la possibilité aux institutions de « rémunérer » le temps passé:
    « l’entrée par le temps » : Acquérir des Communes en contrepartie d’une activité sociale ou productive.
    C’est l’occasion pour des institutions publiques territoriales de réellement contribuer à des expérimentations de l’économie sociale solidaire :
    en favorisant à leurs initiatives, une rémunération en Commune
    en fournissant les moyens à des projets citoyens et aux démarches de la population de se réaliser
    – Rétablir la monnaie comme outil au service des citoyens.
    – Mettre à profit l’utilisation d’une Monnaie complémentaire pour permettre une éducation populaire sur les thèmes induits par son utilisation :
    – Consommation consciente
    – Économie sociale et solidaire
    – Pratique écologique active du consommateur et du producteur
    – Mise en pratique de la notion de développement durable
    – Participation de la population à l’initiative citoyenne que constitue la monnaie locale.

Une réflexion au sujet de « Pourquoi une monnaie complémentaire ? »

  1. Pour encourager:
    l’économie de circuit court et dynamiser les échanges et la création de richesses locales.

    Pour valoriser:
    la monnaie et lui redonner du sens

    Pour soutenir:
    des initiatives citoyennes et solidaires qui auront un impact environnemental positif.

    Pour se relier:
    et se faire confiance entre adhérents utilisateurs et professionnels du réseau.

    Pour participer:
    à une démarche collective et définir ensemble les règles de la monnaie.

Laisser un commentaire